1906 1922 Beaufort l’appel de la liberté

1914 – 1918 Au cours de la guerre, plusieurs séjours à Beaufort dont l’hiver 1915.

Beaufort sur Doron, en Savoie, berceau des familles Frison-Roche et Bon-Mardion, la branche maternelle.

1906 1922 Paris un sentiment d’exil

Roger Frison-Roche est né le 10 février 1906 à Paris, de parents savoyards : Auguste Frison-Roche et Joséphine Bon-Mardion. Grand-père paternel, restaurateur à Paris dès 1870.

Grand-père maternel, courrier royal de la diligence Lyon-Turin.

1907  En nourrice au village de Boudin.

1910  Mort de son père Auguste Frison-Roche.

1916 – 1920 Lycée Chaptal à Paris.

1920  Groom à l’agence de voyages Cook, apprend l’anglais et l’italien.

1922  Mort de son frère ainé Maxime 20 ans, atteint de tuberculose.

1923 1924 Chamonix un hivers olympique

1923  Arrivée à Chamonix. Secrétaire du Syndicat d’Initiatives et du Comité Olympique. Premières courses avec un compagnon de hasard, Daniel Souverain. Ascension du Grépon, du Moine… Pratique intense de tous les sports d’hiver : ski, saut, bobsleigh, luge, ski joring … et d’été: équitation, natation.

1924  Secrétaire des Premiers Jeux Olympiques d’hiver à Chamonix. Premiers écrits journalistiques pour le Savoyard de Paris.

A peine arrivé, le jeune homme court les montagnes. sa silhouette longiligne devient vite familière aux chamoniards qui l’adoptent d’autant plus facilement qu’il parle patois. On le surnomme « grand sifflet » ou « Frison ».

Frison fait ses débuts à skis et participe à l’organisation de toutes les disciplines hivernales.

1923-1925 Naissance d’une vocation

Joseph Ravanel dit « Le Rouge », un des plus grands guides de l’époque, choisit Frison comme porteur pour l’ascension du Mont-Blanc, le 1° septembre 1925. Un prestigieux certificat d’ascension ! Alpinisme avec les plus grands guides: Ravanel le Rouge, Armand Charlet, Alfred Couttet, Camille Devouassoux…

Rappel à la maison de Léopold Tairraz aux Praz

Dans les aiguilles rouges

Dans les Aiguilles Rouge

1926 – 1927  Service militaire à Grenoble au 93e régiment d’artillerie

1927 – 1930  Directeur du Syndicat d’initiatives et du Comité des Sports d’hiver de Chamonix.